Gueule de Tatoué·e : Laureline, la première fois

Lorsque j’ai parlé de faire mes articles Gueule de Tatoué·e, Laureline est l’une des première à m’avoir écrit, et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai pu échanger avec elle sur l’expérience de son premier tatouage. Mais comme tou·te·s les tatoué·e·s le savent, le premier tatouage n’est jamais le dernier ! Et de cette expérience, Laureline vient à nous parler du temps, de la maturation, des symboliques, des hasards et – déjà – de futurs projets.

GOT - direwolf curious

Cet article sera très arbitrairement illustré de gifs de loups ou canidés assimilés mignons, deal with it *wink wink*

Passer le pas, en quelques années ou quelques heures

 » J’avais envie de me faire tatouer depuis mes 16-17 ans. La décision de passer à l’acte a été prise à mes 18 ans, et une amie m’a dit que ce serait mon cadeau d’anniversaire. J’avais à l’époque un projet en tête, mais il a été modifié, retravailléJe voulais être sûre d’avoir le dessin qui me convenait pour mon premier tatouage. Le temps a passé, le projet était toujours là et j’ai fini par trouver le motif. Restait à trouver le tatoueur !

C’est finalement un peu par hasard que j’ai trouvé le mien : Jérémy de Merveilles Tattoo à Salon-de-Provence.
J’étais dans le sud pour les vacances, une amie m’a indiqué un tatoueur dans la ville où on était, j’ai vu ses travaux (ses tatouages d’animaux, la finesse de ses traits et les jeux d’ombre qu’il réalise) et hop, ça s’est décidé.
Il était un peu loin pour moi qui habite en Ile de France mais c’est à une heure de chez mes parents donc ça restait jouable. J’avais alors… 25 ans ! »

wolves - bby running

Dessin et signification, l'importance du sens

« Je dessine un peu, même si je suis rarement satisfaite de mes travaux ! Mais pour le premier [tatouage], je voulais vraiment un dessin qui vienne de moi. Les retouches de l’artiste ont été vraiment minimales, on a seulement enlevé quelques traits pour qu’ils ne bavent pas, et c’est tout. Très peu de choses ont changé et c’est ce que je souhaitais, tout ce que je voulais mettre dans le dessin est resté.
J’ai mis beaucoup de temps pour arriver à ce dessin, avec pas mal d’étapes. Je voulais que le tatoueur lui reste le plus fidèle possible et c’est ce qu’il a fait. J’envisage un jour, peut-être, d’y ajouter de la couleur, comme des taches d’aquarelle en fond, mais ça reste un projet lointain. »

« Il y a un certain nombre de significations entremêlées [dans le design]. Certaines sont assez personnelles, mais pour simplifier :

  • La lune représente la nuit, le mystère, mais aussi la féminité ; elle n’est pas entière car elle représente une possibilité d’évolution.
  • Les arabesques représentent la douceur, mais aussi en quelque sorte la complexité de la vie ; les cercles sont comme des points d’ancrage et des points de départ.
  • Le symbole avec les cercles et la croix, en haut dans la lune, est un symbole de protection que m’a donné mon grand-père ; c’est à la fois un rappel de mes racines et une protection.
  • La patte de loup représente mon animal totem, mais sous forme d’empreinte, comme une marque du passé, effaçable, qui est également la marque d’un pas en avant.

Pour moi la symbolique et la façon dont elle est exprimée sont toutes les deux importantes. Il était important pour moi d’avoir un dessin qui me plaisait visuellement, tout simplement. Mais pour mon premier tatouage, et quelque chose que je vais garder toute ma vie, je voulais un motif qui avait une forte signification. »

wolves - sleepy cute

« [L’emplacement] doit être le seul aspect non symbolique de mon tatouage ! On m’avait conseillé le dos pour le premier, éviter de le voir tous les jours et m’en lasser. L’omoplate est une zone qui bouge peu, c’est ce qui m’a décidée. Les prochains ce sera sur les bras ! »

[ndlb: pour celleux qui voudraient en savoir un peu plus sur le choix de l’emplacement, cliquez ici !]

Le premier n'est jamais le dernier

« C’est mon premier tatouage mais je compte bien en faire d’autres, j’ai déjà plein d’idées en tête ! Trois coquelicots sur le poignet gauche, et un renard sur le bras droit. Ils ont tous les deux une signification, mais plus simple.
Je compte en faire un avec le tatoueur, en lui apportant des idées et en le laissant travailler, l’autre en guidant un peu plus le travail. J’ai envie de plus travailler avec le tatoueur [sur les designs], mais je ne pourrais pas confier juste une idée ou un concept et laisser entièrement l’artiste dessiner. J’ai toujours envie d’avoir ma patte dans mes tatouages. »

husky - mommy kisses

« J’ai plus facilement des coups de cœur pour un tatouage que pour tout le travail d’un artiste, et je crois que j’ai trouvé le tatoueur qui me convient tout à fait. Je sens que je vais lui rester fidèle. J’aime vraiment beaucoup son travail et il fait des choses dans le sens de ce que je veux. Mes prochains motifs sont en couleur et j’adore la façon dont il la travaille. J’ai déjà programmé le rendez-vous pour les coquelicots !
Au départ je pensais me faire tatouer par plusieurs personnes différentes, mais finalement ça peut aussi être intéressant d’avoir tous mes tatouages faits par la même personne : on peut créer un lien et ça peut être bien pour des projets futurs ! »


Merci à Laureline pour son joli témoignage !
Si vous avez envie de parler de vos tatouages,
de vos expériences, bonnes ou mauvaises, 
envoyez moi un message sur la page Facebook
ou à anemailforthetattooist[at]yahoo[point]fr !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s