Do or Don’t : Matching Tattoos

Matching Tattoo - Marie Damn

©Marie Damn

Les tatouages, c’est comme beaucoup de choses, tout le monde a un avis à donner sur les différentes pratiques et les choix qui sont fait par les tatoué·e·s. Et le matching tattoo, c’est à dire un tatouage partagé par deux personnes (ou plus) n’échappent pas à la règle. Plus encore que d’usage, la litanie des regrets et des risques que comportent un tel choix se fait entendre quand le sujet est abordé.
Il y a débat face au projet de s’encrer dans la peau quelque chose qui nous lie à un·e autre, surtout dans une société ou l’idée du tatouage rime souvent avec mais est-ce que tu ne vas pas le regretter dans vingt ans?.

Cependant, des matching tattoos il y en a à peu près autant que de tatoué-e-s qui choisissent d’en faire. Entre amoureux·ses, entre ami·e·s, identiques ou complémentaires, explicites ou inside jokes… Les variantes sont finalement multiples et il serait dommage de croire que la démarche se cantonne à se tatouer le nom de sa dulcinée sur le biceps gauche, et inversement.

Lire la suite

Do or Don’t : Handpoke et Stick and Poke, retour aux sources

Un hand poked tattoo, c’est à dire, un tatouage réalisé avec la technique dite du handpoke est un tatouage réalisé sans machine électrique, mais à l’aide d’une simple aiguille trempée dans de l’encre. Je résume : une tige finie d’une ou plusieurs aiguilles, et le seul talent du tatoueur (professionnel ou amateur) pour contrôler la force, la profondeur et la rapidité du mouvement. Adieu machine et dynamo, le handpoke est donc un retour à un tatouage plus traditionnel.

Outils traditonnels

Différents outils traditionnels de tatouage.

Il existe deux genres de tatouages qui utilisent la technique du handpoke : celui effectué dans le cadre d’une tradition et une culture où le hand poked tattoo est la règle et l’usage, et celui réalisé dans les sociétés occidentales de manière amateure ou professionnelle mais sans racines culturelles et rituelles particulières.

Le premier est loin de manquer d’intérêt mais je suis tout aussi loin de maîtriser le sujet. C’est donc sur le second, plus sujet à nous concerner, que je vais m’attarder dans cet article.

Lire la suite

Do or Don’t : Un dauphin au creux de tes reins?

Lea DeLaria 01

Dans le tatouage, comme en tout, il y a des modes. Que l’on peut, si on veut éviter les gros mots qui tachent et fâchent, appeler tendances. C’est humain, ça a toujours fonctionné ainsi : les idées circulent, séduisent, on est influencé qu’on le sache ou non, que l’on ne l’accepte ou non. Les tatoueurs et tatoueuses eux-même, dans leurs pratiques et leurs choix techniques et artistiques, véhiculent des styles, motifs, techniques, qui sont plus ou moins populaires, plus ou moins élitistes, plus ou moins validés dans différents cercles sociaux.
Alors bien sur, la nature du tatouage et son aspect irréversible appelle à dépasser – autant que faire se peut – les simples tendances pour trouver ce qu’il nous plait réellement et qu’on sera prêt à porter toute notre vie.

Car l’idée de mode et de mainstream nous fait frémir et l’acte d’encrer sa peau reste perçu comme une décision radicale, unique, personnelle et artistique. A l’inverse des personnes qui osent choisir parmi une planche d’idéogrammes écrits avec les pieds, ou celles qui préfèrent un signe infini sur le poignet, un dauphin sur la cheville, et que l’on accuse de jeter l’opprobre sur l’ensemble de la pratique du tatouage, en la rendant anecdotique et superficielle.

Mais est-ce si simple que ça (indice : non), est-ce qu’on peut arbitrairement trancher entre les tatoué·e·s de bon goût et les autres? Sur quoi reposent nos critères et nos jugements?

Lire la suite

Do or Don’t : Knuckles Tattoos

La tradition du tatouage sur les phalanges est celle des lettres capitales, mots de 4 ou 8 lettres qui s’épèlent à poings fermés. Du plus radical au moins original, on trouve de multiples versions de Love Hate, Loveless, Stay True, Anarchist… On peut même trouver une liste des tatouages de phalanges possibles ! Mais comme toutes autres choses, les tatouages de phalanges – ou comme le titre l’affirme, les knuckles tattoos – suivent les tendances et les styles se diversifient. Les mains tatouées de Rihanna ont fait des adeptes et l’on pourrait se laisser tenter nous aussi… A tort ou à raison? Lire la suite

Do or Don’t : les questions à (ne pas) poser à une personne tatouée

Ces petits chats vous observent de très près, pas de faux pas !

L’étiquette n’est pas nécessairement un principe qui me tient à coeur, mais le respect quand même un peu plus. Alors utilisons l’étiquette à des fins de respects, parce qu’être un-e gens-te tatoué-e en société c’est parfois être confronté-e à des réactions un peu malpolies (matte la litote).

Mais quels sont les do and don’t?

Lire la suite