Portrait : Duza, des vitraux sous ta peau

© Duza

C’est un portait haut en couleurs que je veux vous dresser aujourd’hui, d’un tatoueur qui est loin d’officier dans l’ombre, puisqu’il fait partie de l’équipe du célèbre studio Tin-Tin tatouages à Paris.

Duza, a.k.a Dusty Brasseur, n’y fait pas exception. Peintre, il excelle également derrière le démographe dans différents styles mais je vais plutôt me pencher sur les pièces qui occupent ses réseaux sociaux et sont incontestablement signées d’une patte unique : semi-réalistes, dynamiques, colorées, elles accrochent l’oeil et suscitent le respect. Il y a quelque chose d’unique dans le travail de Duza, et ça, j’aime.

Lire la suite

Portrait : Bastartz, le souci du détail

bastartz 17
Ca faisait un moment que je voulais vous présenter ce style de tatouage, qui exploite de nombreux éléments graphiques qui ont la côte auprès des tatoué·e·s ces temps-ci : aspects géométriques, éléments ornementaux, mandala ou encore dotwork.
Ca a donc été un coup de coeur que de tomber sur le travail de Bastartz, qui officie dans son propre studio – Bastartz Tatoo – à Nantes.

Lire la suite

Portrait : Max Pniewski, fantaisie et réalisme

© Max Pniewski

Le réalisme et le photoréalisme sont des genres de tatouage qui connaissent leurs lettres de noblesse dans les pays anglo-saxons, mais que l’on voit finalement peu en France. Portraits, animaux sauvages, ou scènes de votre film préféré, les sujets des tatouages réalistes sont nombreux et peuvent couvrir des centres d’intérêt très différents.

Qu’on les veuille sur sa peau ou non, les tatouages réalistes – quand ils sont réussis – sont toujours impressionnants et valent le détour.

Lire la suite

Portrait : Paupiette, de la pop-culture sous ta peau

© Paupiette

Je vous avais déjà parlé de Paupiette, ou plutôt l’avais-je évoqué dans mon premier Best-Of Instagram  » Tatoueuse de Talent » (mais je sais que vous ne les lisez pas, ces fichus Best-Of petits sacripans!).

Ce que j’aime, chez Paupiette, c’est avant tout un style qui n’est nullement empêtré des styles traditionnels du tatouage (que j’affectionne par ailleurs, comme vous le savez). Mais quand on voit les réalisations de la tatoueuse, il est assez évident que ce sont des illustrations abreuvées de ses influences graphiques qu’elle encre dans la peau de ses client·e·s.

Lire la suite

Portrait : Kim-Anh Nguyen, le néo-traditionnel revisité

© Kim-Anh N'guyen

Petite entorse à ma volonté de parler d’artistes proches, très proches, on s’envole pour les Pays-Bas cette semaine, jusqu’au studio Seven Seas Tattoos où l’on retrouve la tatoueuse Kim-Anh N’guyen. Avec l’Europe, les bus et le covoiturage (et pas les avions qui détruisent notre écologie plz) on ose, et les Pays-Bas c’est déjà un peu la porte à côté !
Et c’est sans regret que je déroge à mes propres règles, puisque Kim-Anh est une artiste dont je tenais à vous parler, dont le style, au croisement du néo-traditionnel et de l’americana, parle à mon coeur de tatouée !

Lire la suite

Portrait : Capitaine Plum’, une pépite de talent

© Capitaine Plum

Ca fait bien longtemps que j’ai envie de vous parler de Capitaine Plum’. Aux premières heures de ce blog déjà, je la mentionnais, parce que je savais : il était inévitable que je la porte aux nues un jour ou l’autre tellement ses pièces et son travail parlent à mon petit coeur de tatouée.
Ce n’est pas par la technique ou les effets de style que la jeune femme emportera votre coeur, mais pour son coup de crayon, son originalité et ses tatouages reconnaissables entre mille.

Lire la suite

Portrait : Béatrice Myself, le coeur sur la peau

BM en tête

©BéatriceMyself 2014

Des croquis sur le papier, des dessins sur la peau: c’est toujours en deux étapes que l’on découvre les oeuvres de Béatrice Mylself sur sa page facebook officielle. Un croquis anoté de ses impressions de la rencontre accompagne la photo du résultat final, donnant toute sa dimension et son sens à l’acte du tatouage : avant tout un partage, un échange entre deux individus ; le tatoué qui suscite la création, l’artiste qui laisse sa trace à tout jamais sur le corps du tatoué.
Ca c’est pour les idéaliste ou les romantiques, le tatouage n’est parfois qu’une transaction un service contre finances, point.

Mais chez Béatrice, on semble retrouver le goût de l’unique, d’impromptu et de passage qu’ont ces rencontres ; le goût du définitif et du pour toujours qu’est l’acte du tatouage.

Lire la suite