Portrait : Oked, des encres et des lettres

© Oked

Un pseudonyme un peu étrange, pour des tatouages pas si commun, c’est ce qu’Oked – de son vrai nom Pierre Bourquin – nous propose. Le jeune homme exerce ses talents et fait chauffer ses aiguilles dans le très réputé studio Tin-Tin Tatouages, dans le neuvième à Paris. C’est d’ailleurs lui  qui en a réalisé la devanture.

Lire la suite

Publicités

Portrait : Capitaine Plum’, une pépite de talent

© Capitaine Plum

Ca fait bien longtemps que j’ai envie de vous parler de Capitaine Plum’. Aux premières heures de ce blog déjà, je la mentionnais, parce que je savais : il était inévitable que je la porte aux nues un jour ou l’autre tellement ses pièces et son travail parlent à mon petit coeur de tatouée.
Ce n’est pas par la technique ou les effets de style que la jeune femme emportera votre coeur, mais pour son coup de crayon, son originalité et ses tatouages reconnaissables entre mille.

Lire la suite

Best of Instagram : Noir c’est noir

© Kelly Violet Après mon article sur mes tatoueuses préférées d’Instagram, je récidive et vous livre de nouveau mes recommandations en matière de réseaux sociaux ! Il ne m’a pas fallu chercher plus loin que mon propre feed Instagram, dans lequel les artistes qui vont suivre ont la part belle. J’ai une faiblesse toute particulière pour les tatouages monochromes, et la sélection de cet article a été établie sous le signe du noir et gris, du handpoke et du dotwork. Lire la suite

Portrait : Béatrice Myself, le coeur sur la peau

BM en tête

©BéatriceMyself 2014

Des croquis sur le papier, des dessins sur la peau: c’est toujours en deux étapes que l’on découvre les oeuvres de Béatrice Mylself sur sa page facebook officielle. Un croquis anoté de ses impressions de la rencontre accompagne la photo du résultat final, donnant toute sa dimension et son sens à l’acte du tatouage : avant tout un partage, un échange entre deux individus ; le tatoué qui suscite la création, l’artiste qui laisse sa trace à tout jamais sur le corps du tatoué.
Ca c’est pour les idéaliste ou les romantiques, le tatouage n’est parfois qu’une transaction un service contre finances, point.

Mais chez Béatrice, on semble retrouver le goût de l’unique, d’impromptu et de passage qu’ont ces rencontres ; le goût du définitif et du pour toujours qu’est l’acte du tatouage.

Lire la suite